Villa Rhena

Un espace d'échange, de coproduction et de promotion
pour les artistes, les artisans et les industriels rhénans.


Dr. André Clavert


Le Dr. Clavert a étudié la Médecine comme son père, membre de l’Académie de Médecine, et comme son fils. La vocation se trouve dans la famille.

Il a admiré son père et a suivi son chemin.

Il a débuté sa carrière comme chercheur, ses recherches portaient sur l’étude des migrations des fibres nerveuses dans le cerveau. Plus tard, il s’est consacré à la Biologie clinique de la procréation. Le Dr. Clavert est à l’origine de la banque de sperme qui organise aussi le don d’ovocytes.

Après son père, la personne qui a été déterminante pour lui, est le Professeur Georges David qui l’a entrainé dans la grande aventure de la Bioéthique.

Dans ce cadre, des colloques rassemblant des juristes, des historiens, des philosophes, des psychanalystes, des théologiens ont été organisés. Le Dr. Clavert est donc passé de la Science médicale pure à la réflexion humaniste sur l’Ethique. Il a aussi travaillé avec Marie-Jo Thiel, médecin et professeur de Théologie et continue actuellement ses travaux dans le domaine de la Bioéthique. Les réflexions sur les pratiques médicales se poursuivent en collaboration avec toutes ces personnes de disciplines complémentaires.

Parallèlement à ces travaux de médecin, de chercheurs, d’humaniste, le Docteur Clavert est très actif avec son épouse dans des projets d’aide humanitaire.

Avec Louis Schaefli, le Principal de l’établissement scolaire Saint-Etienne, ils ont organisé des convois vers la  Pologne au moment de l’Etat de Siège de 1981 à 1989. C’est un travail de dix années qui lui a donné l’occasion d’aller véritablement sur le terrain avec son épouse.

Il a été en contact à partir de cette époque avec l’organisation « Médecins du Monde » et est parti en Croatie et en Bosnie pour acheminer des médicaments dans les camps de réfugiés.

Un passage à Auschwitz l’a amené à une comparaison avec les camps de réfugiés qu’il a  visités. La similitude était saisissante la limite entre les deux est ténue, on peut basculer facilement dans la barbarie.

Actuellement, le Docteur Clavert est délégué régional de Médecins du Monde. L’organisation s’occupe des SDF, des personnes qui tombent dans la précarité, des migrants, ceux qui n’ont plus de soutien d’aucune sorte. Il est en contact direct avec la souffrance humaine dans la société.

Il coopère avec des hommes politiques, des professionnels de l’aide sociale et médicale et des collectivités locales.

Le Docteur Clavert a reçu une éducation catholique par sa mère avec une sensibilité de gauche par son père, qui le guide dans ses engagements.

Il est vice-président de la Fondation Saint Vincent de Paul.

Il affirme que l’encéphale humain permet un fonctionnement qui a besoin de la Culture pour poursuivre son évolution. L’Education et la Culture, la transmission du savoir, de la pensée, la Pédagogie sont très importantes pour le Docteur Clavert. Le cerveau est programmé génétiquement pour apprendre et se cultiver et se transforme au contact de son environnement.

Le cerveau d’une personne qui est obligée changer de cadre de vie modifie son fonctionnement.

L’environnement agit  sur l’encéphale et  l’encéphale humain va agir sur l’environnement.

Il est très dangereux de vouloir s’émanciper des contraintes biologiques. L’humain risquerait l’effondrement de l’équilibre qui s’établit depuis des générations.

Une interaction fondamentale existe entre les disciplines  artistiques et le corps humain. Le « beau »  structure le cerveau.

Il s’intéresse à l’Art qui permet d’après lui d’exprimer la souffrance du corps humain mais également de devenir une thérapeutique.

 

Le grand obstacle pour l’épanouissement des disciplines artistiques actuellement est le besoin d’immédiateté, d’efficience et d’efficacité. Ce problème se pose aussi pour la Médecine à qui  la rentabilité est exigée. Le long terme est négligé et l’Homme n’est pas envisagé dans sa totalité.

Le Docteur Clavert est cependant positif et plein d’espoir sur l’avenir de notre société. Il pense que de nouvelles possibilités d’adaptation, la créativité vont permettre de trouver un nouvel équilibre.

Les nouvelles générations sont citoyennes du Monde. Il croit fermement à une certaine noblesse de la société, à sa générosité. Il faut d’après lui, laisser le temps nécessaire au changement pour qu’il se produise.

La création artistique est importante car elle représente une trace humaine à la fois partagée  et pérenne, elle relie les hommes entre eux et entre les générations.


® Villa Rhena - Mentions légales - Webmaster - Réalisé avec MasterEdit®